Calendrier

Conférences virtuelles du Petit Rendez-vous horticole - Webinaires

Activités - Conférence

Achetez vos billets
Date
27 mai 2021
Heures
19 h 00 - 20 h 40
Prix
0
Musée

Montréal, Québec Canada

Heures d’ouverture | Accès | Tarifs
Public
Pour tous

Les conférences virtuelles du Petit Rendez-vous horticole

Du 25 au 27 mai, participez aux conférences virtuelles gratuites rassemblant des passionné.e.s et des expert.e.s du milieu horticole. Ils et elles vous partageront leurs savoirs et vous permettront d'adapter vos méthodes à la transition écologique.

Pour participer aux conférences virtuelles
gratuites, 
inscrivez-vous ici.

 

27 mai - Webinaires

19 h : Un paysage nourricier à entretien minimal - par Guillaume Pelland

Résumé de la conférence

D'abord lancé en agriculture pour contribuer au changement écologique, Guillaume nous fait part de ses idées pour concevoir et réaliser un aménagement productif, avec un minimum d'arrosage, de désherbage et le maintien naturel d'un sol fertile. Il nous présente les stratégies de prévention phytosanitaire mises en place à sa pépinière afin de produire des plantes en santé, de qualité alimentaire, sans pesticides, en utilisant un minimum de ressources. Un regard sur la méthode écologique développée avec son équipe de Paysage gourmand, inspirée par la permaculture.

Biographie

Pionnier de l’aménagement paysager comestible au Québec, Guillaume Pelland a créé Paysage gourmand avec une approche écologique s’inspirant des principes de la permaculture. Tout en cultivant des centaines de variétés de vivaces comestibles, il crée des aménagements ornementaux et savoureux avec la promesse d’un entretien minimal et de récoltes abondantes. Dans le cadre du concours Tournez-vous vers l’excellence de la Financière agricole du Québec, il fut lauréat en 2020 après avoir remporté le Prix du développement durable en 2018.

19 h 35 : Les fermes de ténébrions comestibles, projet pilote dans les écoles primaires - par Noémie La Rue Lapierre

Résumé de la conférence

Du 11 janvier au 26 février 2021, 437 élèves majoritairement du 3e cycle du primaire ont participé au projet pilote d’élevage en classe de ténébrions comestibles. Vingt fermes étaient distribuées à des classes motivées et engagées à travers 5 régions administratives. Au courant des sept semaines du prototypage, les Amis de l’Insectarium ont mesuré l’impact et la portée du projet. La viabilité d’un élevage d’insectes comestibles ainsi que le changement de comportement en cohérence avec la proximité des insectes furent à l’étude. Le premier jalon du projet fut un succès et permit de dresser la table pour la suite. Venez découvrir les résultats du pilote des fermes de ténébrions comestibles.

Biographie

Noémie La Rue Lapierre est directrice des Amis de l’Insectarium de Montréal. Avec son équipe, elle développe et dynamise cette communauté. Détenant une maîtrise en muséologie et un diplôme en responsabilité sociale des entreprises, elle conçoit des projets stimulants et innovants en cohésion avec la transition écologique de la Ville de Montréal. Elle adore les projets de co-création qui unissent les forces de chacun et qui fournissent un impact social amplifié.

20 h 05 : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se composte! - par Vanessa Grenier

Résumé de la conférence

Pour certains, le compostage des résidus organiques comme les restants de table et les résidus de jardin est une pratique relativement nouvelle, notamment pour les résidents des grandes villes comme Montréal. Pour d’autres, comme les agriculteurs, c’est une pratique bien établie qui remonte à des milliers d’années. Le compostage impressionne par ses bienfaits sur la diminution des gaz à effet de serre, la réduction de l’enfouissement des déchets et la fertilisation des sols. Venez en apprendre davantage sur ce procédé ancestral et le rôle que joue la science dans l’amélioration de la gestion des matières résiduelles.

Biographie

Après une maîtrise portant sur la tolérance et la productivité des saules cultivés en sol contaminé, Vanessa Grenier termine maintenant un doctorat à l’Université de Montréal où elle s’intéresse plutôt aux facteurs contrôlant leur décomposition. Poussant plus loin les connaissances sur les procédés biologiques du compostage et l’impact de contaminants comme le glyphosate sur la dégradation de la matière organique, la jeune chercheuse aspire à donner une deuxième vie à nos résidus organiques et à faire rayonner la science, un trognon de pomme à la fois.

Vous aimerez peut-être aussi

Voir tous les événements de Un besoin de nature
Savoirs et savoir-faire
JUSQU'AU 31 OCTOBRE - Venez découvrir la beauté des objets fabriqués et utilisés par les Autochtones à travers le savoir-faire et de la créativité des Premières Nations et des Inuit du Québec.

À voir et à faire

Origines Origines

Explorez nos espaces

Jardins et serres Explorez nos espaces

Fondation Espace pour la vie